Analyses de corrosion

Dans l’ère de la simulation d’environnement, il existe un processus d’essai, au cours duquel des matériaux industriels sont testés quant à la résistance contre la corrosion dans des atmosphères à teneur en sel – l’essai au brouillard salin, également appelé l’essai de pulvérisation saline.

Les normes habituelles conformes à l’implémentation de l’essai au brouillard salin sont les normes DIN 50021 SS (standard), DIN 53167, DIN EN 60068-2-52 (brouillard salin cylindrique), DIN EN ISO 9227, et DIN EN 60068-2-11.

L’objet soumis à l’essai est placé dans une chambre d’essai spéciale pour une durée de test pré-déterminée et est exposé à une atmosphère à brouillard salin. Ceci simule l’exposition sous forme condensée de l’objet d’essai à des solutions salines (trafic routier) pendant sa durée de vie. Les durées standard pour les essais de pulvérisation saline sont d’approximativement 96 à 240 heures. Les paramètres d’essai sont bien définis.

Normalement, une solution saturée de chlorure de sodium est utilisée avec une concentration d’approximativement 5% et une valeur de pH de 6.5-7.2, sous une température de 35°C. Afin de pouvoir évaluer la susceptibilité du matériel ou la couche de protection contre la corrosion par rapport à la solution saline, l’essai est interrompu dans des intervalles d’environ 24 heures pour analyser l’objet d’essai quant à des zones de corrosion.

La norme, sur la base de laquelle l’essai repose, détermine à la fin si le matériel est en mesure de satisfaire aux critères requis. Des tests de pulvérisation saline sont particulièrement utiles pour des produits utilisés en haute mer ou à proximité immédiate d’un océans, étant donné que les charges de sel sont supérieures dans de tels environnements. Des essais au brouillard salin sont également utilisés dans le secteur automobile et font maintenant partie des procédures d’essai standard. Il existe des méthodes d’essai supplémentaires en complément aux tests aux essais au brouillard salin, où des matériaux sont pulvérisés avec d’autres média ou sont soumis à la condensation.

Chambre à brouillard salin et à eau de condensation

Brouillard salin

Eau de condensation

Humidificateur

Température max.+55°C+45°C+75°C
Température min.5K > TU5K > TU5K > TU
TU=+23°C

SO2 test

Les tests au gaz corrosif sont utilisés pour les essais de corrosion sur des métaux et pour la détermination de l’âge du vieillissement avec des matières plastiques et du verre. Un autre domaine d’essai important est constitué par les essais pour boîtiers quant à leur étanchéité.

SO2 (atmosphère industrielle) en accord avec DIN EN ISO 6988 / 50018

Nous disposons d’un système de simulation de climat à gaz corrosif, qui est en mesure d’implémenter de nombreuses procédures d’essai conformes aux normes.

Brouillard salin en accord avec DIN 50 021

Processus

1. Phase (8h)Humidification de lampes, (40°C, 100 % d’humidité rel.)
Addition de gaz SO2
(acide sulfurique projetée sur les objets d’essai)
2. Phase (16h)Adaptation à la température ambiante
(18-28°C, max. 75 % d’humidité rel.)

Durée

1 cycle24 h
5 cycles à 24h120 h

Brouillard salin en accord avec DIN 50 021

Paramètres

Température dans la chambre35°C
Concentration NaCl 50 g/l = solution à 5 %
Durée max. 240 h

Chambre à brouillard salin et à eau de condensation

Essais au gaz corrosif

en accord avec DIN EN 60068-2-43 Kd
en accord avec DIN EN 60068-2-60 Ke

Réservoir de dilution pour essais au gaz corrosif (Typ 600/270)

Largeurenviron 630 mm
Profondeurenviron 630 mm
Hauteur environ 670 mm
Capacitéenviron 270 l
Terrain pour tests climatiques avec équipement d’essai corrosif+15 °C à +60 °C
Plage d’humidité10 % r. F. à 93 % r. F.
Point de condensation d’eau +10 °C à +38 °C
Point climatique spécial+25 °C/95 % r. F.

Conditions générales pour le laboratoire de simulation d’environnement Herbrechtingen

Contact

Laboratoire de simulation d’environnement
An der Bahnbrücke, 89542 Herbrechtingen